Coton-tige : Pourquoi est-il dangereux ?

Depuis le 1er janvier 2020, les cotons-tiges en plastique sont interdits à la vente. En plus d'être nocifs pour l'environnement, ces bâtonnets, souvent mal utilisés, peuvent être dangereux pour les oreilles. Risques, alternatives... mais comment bien se nettoyer les oreilles... 

En France, les cotons-tiges en plastique sont interdits à la vente depuis le 1er janvier 2020. Ces petits bâtonnets ouatés à usage unique sont polluants pour l'environnement et peuvent être dangereux pour les oreilles. Les cotons-tiges en bambou, écologiques, lavables et réutilisables ne sont pas non plus une bonne idée... Quels sont les risques ? Par quoi les remplacer ?


Quels sont les dangers du coton-tige ?


Les cotons-tiges ne sont pas des outils d'hygiène adaptés. "Ils ne résolvent pas le problème qu'ils sont censés résoudre. Ils ont tendance à pousser le cérumen au fond de l'oreille et à entraîner des bouchons de cérumen (ce qui, à terme, peut diminuer la capacité auditive), des infections et des blessures au tympan", indique d'emblée le Dr Jean-Michel Klein, ORL. Or, le cérumen est indispensable à la protection de l'oreille et assure son hygiène en empêchant les germes et les bactéries d'y pénétrer. C'est donc un film protecteur et antiseptique pour l'oreille.

 L'oreille est composée d'un conduit qui mesure 1.5 cm de long, qui n'a pas beaucoup d'éclairage, qui a une température de 37°C environ et qui a un certain degré d'humidité. Le cérumen est par ailleurs capable d'absorber l'humidité de l'oreille pour l'assainir et la protéger, explique le Dr Klein. Même si sa couleur a tendance à déplaire, le cérumen est une sécrétion naturelle, stérile et propre. Et plus on retire du cérumen, plus sa sécrétion augmente, jusqu'au moment où les glandes cérumineuses s'épuisent et ne sont plus capables de produire du cérumen. Un excès de nettoyage des oreilles ( par exemple tous les jours ) peut ainsi provoquer de l'eczéma.